5 astuces pour aider votre homme à retrouver son poids de forme !


Les hommes se sentent moins concernés par la diététique que les femmes. Et ils n’ont pas les mêmes comportements alimentaires. Quand ils ont pris des rondeurs, ils ont du mal à l’admettre et à envisager de les perdre. Conseils pour les aider à reconquérir leur poids de forme !

Comment le mettre sur la bonne voie ?
Pour que votre conjoint, un peu replet, décide de s’intéresser à son poids, il faut qu’il ait l’impression que l’idée vienne de lui. Pour le mettre sur cette voie, toutes les ruses sont permises.
Entraînez-le dans une balade à vélo ou une séance piscine, il découvrira sa baisse de forme. Suggérez-lui de voir son médecin pour un bilan de santé, ce dernier le pèsera probablement. Montrez-lui que vous faites des efforts pour surveiller votre propre ligne. En mettant en pratique l’une ou l’autre de ces idées, votre conjoint devrait réagir.

Comment calculer son poids de forme ?
L’indice de masse corporelle (IMC) d’un individu se calcule en divisant son poids par sa taille au carré. Par exemple, si votre conjoint pèse 80 kg et mesure 1,75 m, son IMC correspond à 80 divisé par 1,75 multiplié par 1,75 – soit 3,0625 ; ce qui donne un IMC de 26.
Le poids est compatible avec un bon état de santé lorsque l’IMC est compris entre 18,5 et 25. Au-delà de 25, on est en surpoids et on s’expose à des problèmes d’hypercholestérolémie, de diabète, d’hypertension artérielle.

Quel plan d’attaque ?
Plutôt que de conduire votre conjoint sur la voie de la privation, cherchez à définir les erreurs de son alimentation. S’agit-il d’une mauvaise répartition des aliments sur la journée ? S’il ne déjeune pas le matin, incitez-le à emporter un yoghourt à boire, une barre céréalière, des biscuits ou un fruit… à consommer dans la voiture ou à son bureau. Ces produits peuvent aussi lui servir à compléter un sandwich avalé sur le pouce à midi.
Est-il grignoteur ? Dans ce cas, limitez les provisions d’aliments tentateurs. Et si vous souhaitez prendre l’apéritif, proposez des biscuits salés allégés en matières grasses que vous pouvez accompagner de petits légumes crus. A-t-il trop bon appétit ? Commencez chaque repas par des crudités ou un potage, qui le rassasieront et lui éviteront de se resservir du plat principal, ou de manger trop de pain. Est-il gourmand de bons petits plats ? Allégez les recettes, en réduisant les corps gras, et en choisissant des viandes maigres. Est-il fêtard ? Mieux vaut recevoir famille ou amis, que d’accepter leurs invitations. Cela vous permet de maîtriser les menus.

Sur quels aliments miser ?
Les alliés d’un régime “poids de forme” sont les aliments sources de protéines (viande, poisson, œufs, produits laitiers) car ils préviennent la fonte musculaire. Il faut donc intégrer de la viande ou du poisson -les moins gras- au déjeuner et au dîner. S’il aime la viande, misez sur les grillades, la cuisson vapeur ou alors choisissez des plats en sauce légers. Il faut également que chacun de ses repas comporte un produit laitier : du fromage à un seul repas, et aux autres, des laitages allégés qui n’en sont pas moins gourmands !
Autres aliments alliés : les fruits et légumes. Riches en fibres, bourrés de vitamines et peu caloriques, ils doivent trouver leur place à chaque repas ou collation. Maintenez au menu les produits céréaliers, pain, pâtes ou biscuits. Ils apportent des glucides complexes, base énergétique de notre alimentation. Il faut seulement que votre conjoint surveille les quantités qu’il ingère.

Quelles boissons préférer ?
Boire suffisamment permet d’éliminer, sans fatigue rénale, les toxines supplémentaires dues à l’amaigrissement. L’eau est essentielle pour parvenir au litre et demi quotidien de boisson nécessaire. Les eaux riches en sels minéraux complèteront les apports de votre conjoint s’il a décidé de suivre un régime drastique. Les eaux bicarbonatées, qui rééquilibrent l’organisme après un effort physique, sont conseillées s’il se remet au sport.
S’il apprécie les sodas (140 kcal par canette), initiez-le aux eaux aromatisées ou gazeuses. A l’apéritif, il devra privilégier les cocktails de fruits ou de légumes. L’idéal est de s’habituer à boire de l’eau en cas de soif et de limiter les boissons sucrées à des occasions ponctuelles. Les boissons chaudes telles que le café, le thé et les infusions, participent également à l’apport hydrique. Mais veillez à ne pas dépasser deux à trois tasses de café par jour afin de ne pas être excité par la caféine.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s